Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Non au harcèlement : « Le harcèlement, pour l’arrêter, il faut en parler (...)

Non au harcèlement : « Le harcèlement, pour l’arrêter, il faut en parler »

D 22 février 2021     H 19:16     C 0 messages


agrandir

Le harcèlement peut être présent partout, dans les écoles, les collèges, les lycées. Il peut littéralement miner la vie de nos enfants.

Les violences répétées, qu’elles soient verbales, physiques ou psychologiques, dans la cour ou sur internet, dans les couloirs ou à la cantine, sur le chemin de l’école sont inacceptables.

Pour lutter contre ces pratiques intolérables, les adultes doivent être unis dans les écoles et les établissements pour protéger les victimes, dès les premiers signes, et empêcher les harceleurs.

Rompre avec les logiques de harcèlement, c’est aussi prévenir en luttant contre toutes les représentations qui peuvent conduire un enfant à ne pas respecter son camarade.
Dans l’École de la confiance que nous voulons faire émerger, chacun a une place, et chacun apprend à se respecter en respectant l’autre.

Face au harcèlement, personne ne doit rester seul, c’est pourquoi l’Éducation nationale a mis en place un numéro vert, le 30 20, pour que ceux qui ont le sentiment d’être harcelés puissent trouver écoute et conseils.

Il est très important que les témoins du harcèlement brisent le silence et viennent en aide aux victimes.
C’est ensemble, unis, que nous pourrons faire reculer ce fléau.
C’est pourquoi nous affirmons haut et fort : « le harcèlement, pour l’arrêter, il faut en parler ».

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale

Portfolio